Home > Master > Biochimie > Dijon > Master Recherche biochimie, biologie cellulaire et moleculaire - Dijon - Côte-d'Or

Master Recherche biochimie, biologie cellulaire et moleculaire

Contactez sans engagement Universite de Bourgogne

Pour envoyer, vous devez accepter la politique de confidentialité

Commentaire sur Master Recherche biochimie, biologie cellulaire et moleculaire - Présentiel - Dijon - Côte-d'Or

  • Objectifs
    L\'objectif général du M2R BBCM est de former, à et par la recherche, des spécialistes de biochimie, biologie cellulaire et moléculaire capables d\'intervenir sur des problèmes de développement, de prolifération, de différenciation, de stress, de mort, et de signalisation cellulaires sur des modèles animaux et végétaux.
  • Dirigé à
    Peuvent être candidats les titulaires: - d\'une maîtrise de biochimie, de physiologie ou de biologie cellulaire ou master M1 équivalent, - d\'un diplôme de médecin ou pharmacien et d\'une maîtrise des sciences biologiques et médicales, - d\'un diplôme d\'ingénieur dans les secteurs des biotechnologies ou de l\'agro-alimentaire, - d\'un diplôme étranger susceptible d\'être admis en équivalence d\'un des diplômes français cidessus
  • Diplôme
    Master Recherche biochimie, biologie cellulaire et moleculaire
  • Contenu
    PROGRAMME du Master Recherche biochimie, biologie cellulaire et moleculaire:

    A - TRONC COMMUN ( 95 h).
    1 - Méthodologies (46h) :
    Stratégies d\'études du génome et du protéome: 10 h (enseignement commun aux
    M2R BBCM et Sciences de l\'Alimentation et M2P TPGB)
    Méthodes d\'études biophysiques et physico-chimiques: 10 h (enseignement
    commun aux M2R BBCM et Sciences de l\'Alimentation)
    Méthodes immunologiques; 2 h
    Méthodes de transgénèses; 3 h
    Expression génique; 3 h
    Marquages cellulaires et imagerie dont: immunohistochimie, cytochimie,
    hybridation in situ, Imagerie calcium, GFP etc..; 4 h
    Bioinformatique; 8 h (dont 6 h de pratique)
    Biostatistiques ; 6 h
    2 - Signalisation cellulaire et moléculaire animale et végétale incluant la signalisation
    lipidique (16h). Responsable : A. PUGIN : e-mail pugin@dijon.inra.fr
    Interactions ligands/récepteurs et cascades de transduction liées à l\'AMPc ou
    GMPc
    Signalisation cellulaire et moléculaire dans les réponses aux stress biotiques ou
    abiotiques chez les végétaux
    PKC et apoptose
    NO chez les mammifères et chez les plantes
    RNA interférence
    Signalisation par récepteurs nucléaires
    Mécanismes de signalisation chez les bactéries via le module MAPK
    Interactions cellules-cellules.
    3 - Démonstrations (8h) 4 séances de 2h au choix
    PCR quantitative; génotypage; microscopie confocale; cytométrie en flux;
    transformation des plantes par biolistique ; électrophorèse 2D des protéines et
    analyse d’image.
    4 – Langues étrangères (25 h) .
    Anglais

    B - OPTIONS (48 h)
    L\'étudiant suivra une option de 48 h de son choix parmi les 3 options suivantes:
    Chaque option est découpée en 4 modules de 12 h accessibles à tout étudiant quelle que soit
    son option "prioritaire".
    2 des modules de chaque option pourront être spécifiques (obligatoires) de l\'option.
    Option 1 « Cancer et mort cellulaire » (48 h)
    - Module mort cellulaire – (12h) : Apoptose, Autophagie, Sénescence, Catastrophe
    mitotique, Nécrose, Néose, dans les cellules eucaryotes et les cellules végétales -
    application aux myélodysplasies et traitements anticancéreux -
    - Module différenciation – (12 h) : Différenciation hématopoïétique, différenciation
    musculaire, régulation génétique et épigénétique, épissage alternatif. application aux
    leucémies (leucémogénèse et thérapeutique) -
    - Module réponse immunitaire – (12 h) : Cellules T régulatrices - Cellules dendritiques -
    Mort cellulaire et réponse immunitaire - Cellules NK - Appplication à la réponse
    antitumorale et à sa manipulation thérapeutique. -
    - Module nutrition et cancer - (12 h) : Le rôle des polyphénols - Régime alimentaire et
    cancer - Détoxification des xénobiotiques - la cancérogénèse intestinale. Oncogénèse
    mammaire.
    Option 2 « Santé/nutrition » (48 h)
    - Module transport et métabolisme des lipides (12h) : / *lipid-binding proteins,
    lipoprotéines, protéines de transfert (CETP, PLTP),
    - Module mitochondries : physiologie et physiopathologies (12h)

    - Module lipidomique : régulation des gènes par les lipides (12 h) : contrôle des canaux
    ioniques, récepteurs nucléaires (PPAR, LXR, FXR…), facteurs de transcription
    (SREBP…),
    - Module Comportement alimentaire (12h) :/ Neurobiologie du comportement
    alimentaire, gènes de l’obésité, pathologies et déviances alimentaires, développement
    périnatal des préférences alimentaires, anthropologie nutritionnelle. (module commun au
    M2R « Sciences de l’Alimentation »)


    Option 3 « Biosciences végétales » (48 h)

    - Module dynamique des membranes – (12 h).
    Trafic intracellulaire, dynamique du système vacuolaire, transport de nutriments lors de la
    symbiose, domaines membranaire: de la biochimie à la physiologie, importation des protéines
    dans les organites semi-autonomes, processus d’autophagie ou autocanibalisme cellulaire.
    - Module Interactions Plante-Microorganismes – (12 h).
    Signalisation cellulaire par des éliciteurs de réactions de défense, rôle des formes actives de
    l’oxygène et de l’azote dans les réponses de défense de la plante, génomique fonctionnelle des
    interactions mycorhiziennes entre plantes et champignons symbiotiques, résistance
    systémique acquise, mort cellulaire (réponse hypersensible).
    - Module génomique fonctionnelle et développement – (12 h).
    L’outil génomique fonctionnelle, développement de la graine, la levure de bière
    (Saccharomyces cerevisiae): outil de la génomique fonctionnelle des eucaryotes, signalisation
    cellulaire dans la coordination du développement de la graine.
    - Module Biologie Intégrative – (12 h).
    Duplication des génomes végétaux: rôle dans l\'évolution des plantes, développement et
    réponse des plantes régulés par épigénétisme (ou signalisation nucléaire), compréhension
    d\'une interaction plante-pathogène par une approche intégrative, rôle des composés volatiles
    végétaux dans les interactions multitrophiques, étude de la phytorémédiation chez le peuplier.
    C - CONFERENCES : 5 Conférences sur des sujets d\'actualité par des collègues extérieurs
    à l\'Université de Bourgogne et à l’Université de Franche Comté.
    D - RAPPORT BIBLIOGRAPHIQUE SUR LE SUJET DE STAGE
    E - TRANSVERSALITE (12h)

Autre formation en rapport avec Biochimie

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez son utilisation. Voir plus  |