Home > Formations > Hébreu > Online > Cours de Hébreu Biblique - Niveau D - Online

Cours de Hébreu Biblique - Niveau D - Online

Contactez sans engagement Israel Institute of Biblical Studies

Pour envoyer, vous devez accepter la politique de confidentialité

Commentaire sur Cours de Hébreu Biblique - Niveau D - Online

  • Contenu
    Cours de Hébreu Biblique - Niveau D.

    Niveau: Advanced 
    Horaires hebdomadaires: 2 heures 
    Durée: 9 mois 
    Langue: Français 
    Certification: Ce cours vaut 3 unités de valeur à l'Université hébraïque de Jérusalem 

    Familiarisez-vous avec la poésie biblique, les textes prophétiques et la littérature sapientiale, qui contiennent tous des secrets anciens qui attendent d'être découverts. Lire les Psaumes, les Proverbes et d'autres livres, tels qu'ils ont été écrits il y a plusieurs siècles.

    Responsable du cours.   

     Dr. Ohad Cohen
    Hébreu biblique, concepteur pédagogique 

    Quelques mots pour me présenter... 

    Dr Ohad Cohen était chercheur en linguistique à l’Université hébraïque de Jérusalem et il est maintenant membre du corps enseignant au département de langue hébraïque de l’Université de Haïfa. Dr Cohen a reçu plusieurs bourses et prix de recherche, dont le prix de la Fondation Warburg et le prix Eliezer Ben Yehudah du Centre de recherche pour la langue hébraïque. Il a reçu plusieurs autres distinctions pour l’excellence des son enseignement et de ses conférences sur des sujets très variés, notamment l’hébreu biblique, l’araméen biblique et le système des temps verbaux de l’hébreu biblique. La passion du Dr Ohad Cohen pour la langue hébraïque et son engagement pour la qualité sont les principales forces motrices de notre programme d’hébreu classique à l’Institut israélien d’études bibliques. 

    Formation 

    Dr Ohad Cohen a débuté sa carrière au département de langue hébraïque de l’Université hébraïque de Jérusalem. Son mémoire de maîtrise traite des « Études du système des temps verbaux dans le Livre d’Esther ». Aujourd’hui, Dr Ohad Cohen est titulaire d’un doctorat du département de langue hébraïque de l’Université hébraïque de Jérusalem (son sujet portait sur : Le système des temps verbaux dans la prose de l’hébreu biblique ancien).

    Ses recherches post-doctorales ont eu lieu en partenariat avec le département des langues et civilisations du Proche-Orient de l’Université Harvard (NELC). La recherche et les enseignements du Dr Ohad Cohen portent principalement sur la philologie de la Bible et intègrent des études se rapportant à l’histoire, à la géographie et à la philologie. 

    Expérience professionnelle 

    Dr Ohad Cohen est un auteur publié et il enseigne au département de langue hébraïque de l’université hébraïque de Jérusalem. Il y enseigne l’hébreu biblique, l’araméen biblique et la phonétique hébraïque. Dr Ohad Cohen a également enseigné le séminaire sur le système des temps verbaux de l’hébreu biblique au département d’études bibliques de l’Université hébraïque.  Outre son travail de recherche et d’enseignement, il est également spécialisé dans l’enseignement universitaire. Dr Ohad Cohen a enseigné le cours de rédaction à l’université et a travaillé comme formateur à l’École Mandel pour le leadership éducatif et la rédaction universitaire. Il a également été coordonnateur du programme d’études et d’enseignement du cours de rédaction universitaire pour les étudiants de première année du département des sciences humaines de l’Université hébraïque de Jérusalem. 

    Résumé du programme de cours.

    1. Elie au torrent de Kerit

    Bienvenue au cours D ! Dans nos premières unités, nous allons commencer notre étude des genres bibliques en examinant la prose narrative dans les récits d'Elie. Lors de notre lecture du premier récit dans 1 Rois 17 et de notre discussion concernant son contexte historique, nous réviserons également certains des groupes de verbes faibles abordés lors du cours C. 

    2. Elie et la veuve

    Dans cette unité, nous allons continuer l’étude du récit d’Elie et lire sa rencontre avec la veuve à Sarepta. Où se trouve Sarepta, et pour quelle raison son emplacement est important ? Au cours de notre lecture, nous mettrons en pratique différentes formes de verbes ainsi que leur utilisation. Nous réviserons également certains éléments importants concernant les lexiques hébraïques et de quelle manière rechercher différentes catégories de mots. 

    3. Elie et les prophètes de Baal

    Notre discussion concernant Elie et notre révision des thèmes du cours C nous mènent, dans cette unité, au mont Carmel, où Elie affronte les prophètes de Baal. Qui est Baal, et pourquoi est-ce significatif compte tenu des trois années de sécheresse ? Nous allons également rencontrer pour la première fois un texte ougaritique et étudier comment une partie de cette littérature extra-biblique peut nous aider à comprendre le récit hébraïque.
     
    4. Elie au mont Horeb

    Dans cette unité, nous allons clore notre discussion portant sur le récit d’Elie. Nous effectuerons une révision finale du nom et des formes verbales que nous avons étudiés lors de nos trois premiers cours, et nous continuerons de développer nos aptitudes à la traduction. Nous examinerons également quelques comparaisons intéressantes que le récit dans 1 Rois 19 esquisse entre Elie et Moïse. 

    5. Poésie biblique

    Dans cette unité, nous commençons notre discussion sur le genre de la poésie biblique. Qu’est-ce que la poésie en général ? Quelles sont les caractéristiques principales de la poésie biblique en particulier ? Quels textes bibliques sont considérés être poétiques ? Nous allons répondre à ces questions et nous pencher sur les Psaumes en tant qu’exemples de la caractéristique structurelle la plus importante de la poésie biblique. 

    6. Types de parallélismes

    A présent que nous avons exploré de quelle manière les versets poétiques sont divisés en unités, nous allons porter notre attention sur le phénomène du “parallélisme”. Qu’est-ce que le parallélisme ? De quelles façons différentes deux (ou plus) parties d'un verset peuvent-elles être parallèles entre elles ? Nous allons extraire des exemples de diverses catégories de poésie biblique (religieuse, sagesse, prophétique, etc.) afin d'illustrer les types de parallélismes. 

    7. Parallélisme : le modèle linguistique

    Dans notre unité précédente, nous avons discuté des différents types de parallélismes du point de vue sémantique, en examinant comment les significations de termes parallèles peuvent se rapporter l’un à l'autre. Dans la présente unité, nous nous pencherons sur le parallélisme du point de vue linguistique, en examinant les structures syntaxiques et les classes de mots de chaque unité parallèle du verset. 

    8. Psaume 1

    Après avoir abordé divers aspects de la poésie biblique, en particulier le parallélisme, nous allons les approfondir en examinant de quelle manière ils sont utilisés dans un psaume. Comment sont utilisées certaines de ces structures poétiques au niveau du psaume dans sa totalité ainsi que dans des versets spécifiques ? Quelles sont les caractéristiques supplémentaires de la poésie biblique ? 

    9. Paires de mots

    Comme nous l'avons vu dans les unités précédentes, le parallélisme est l'une des caractéristiques la plus importante de la poésie biblique. Quelles sont certaines des paires de mots parallèles courantes, et quels types de relations voyons-nous entre ces mots ? Nous allons également examiner un texte ougaritique afin d'illustrer certains points communs entre la poésie biblique et son contexte cananéen plus large. 

    10. Paires de sons et allitération

    Comme nous avons étudié la sémantique et d’autres aspects linguistiques pour décrire le parallélisme et avons discuté de certaines paires de mots courantes, nous allons aborder à présent la phonétique. Comment les auteurs bibliques utilisent-ils un son pour créer une forme poétique ? De quelles façons deux (ou plusieurs) mots peuvent-ils être parallèles du fait de leur prononciation ? Qu’est-ce qu’une allitération, et comment est-elle utilisée dans la poésie biblique ? 

    11. Le Cantique des cantiques et ע''ע

    Dans la présente unité, nous allons rencontrer différents types de poésie en explorant un passage du Cantique des cantiques. Comment est-il similaire à d’autres formes de la poésie biblique ? De quelle manière est-il similaire à la prose ? De quelles façons se distingue-t-il de ces deux formes ? Au cours de notre lecture, nous découvrirons également une nouvelle utilisation de la forme verbale פּוֹלֵל. 

    12 Syntaxe de poésie unique

    Dans cette unité, nous nous écartons du parallélisme et nous allons nous pencher sur certaines des caractéristiques syntaxiques uniques qui distinguent la poésie de la prose biblique. Quels sont les éléments communs qui peuvent être omis des phrases poétiques ? Quelles autres particularités de la syntaxe peuvent apparaître dans la poésie biblique ? Nous rechercherons des exemples dans divers textes. 

    13. Langage de la loi

    Dans cette unité, nous commençons notre étude d'un autre genre de littérature biblique : le langage de la loi. Nous allons examiner les concepts de loi et de justice dans le texte biblique et explorer les racines et les mots couramment utilisés dans ces contextes. Nous allons nous pencher plus spécifiquement sur la racine שׁפ''ט. Quel est la signification d’origine de cette racine, et comment est-elle utilisée dans le domaine de la justice (et ailleurs) ? 

    14. Lois casuistiques et apodictiques

    Dans cette unité, nous poursuivons notre étude de la langue de la loi en examinant les deux principaux types dans lesquels les lois bibliques sont organisées : la loi casuistique et la loi apodictique. Quelles sont les principales caractéristiques de chaque type de loi, et quels types de structures linguistiques voyons-nous dans chacun ? Nous trouverons des exemples dans le livre de l’Exode pour chacun de ces types. 

    15. Loi biblique : formules linguistiques

    Après avoir étudié les deux types de base des lois bibliques, nous allons découvrir où se trouvent réuni l’essentiel de ces lois dans le texte biblique. Nous examinerons également les formules linguistiques les plus courantes qui sont utilisées pour exprimer chaque type de loi. 

    16. Formes verbales de la loi

    Dans la présente unité, nous allons nous concentrer sur les formes verbales principales utilisées dans le langage de la loi dans le texte biblique : Yiqtol, Weqatal et la forme du participe. Quelles sont les caractéristiques de ces formes qui en font le choix naturel pour la langue de la loi ? Comment l'utilisation de ces formes dans les textes de loi est-elle similaire à leurs rôles fréquents en prose narrative régulière ? 

    17. Utilisation des livres de grammaire

    Dans cette unité, nous allons découvrir des livres de grammaire hébraïque courants, tant les grammaires pour étudiant que celles de référence. Quelles sont les différences entre ces deux types de livres de grammaire, et pourquoi sont-ils si importants pour le lecteur hébreu indépendant ? Lorsque nous nous pencherons sur quelques exemples en cours, nous étudierons comment utiliser ces grammaires pour résoudre les difficultés que nous rencontrons dans le texte. 

    18. Livres de grammaire (suite)

    Dans cette unité, nous continuons à nous exercer à utiliser les grammaires de référence hébraïques de Joüon-Muraoka et Gesenius, et à résoudre des problèmes à l’aide de la table des matières. À l'aide de ces livres de grammaire, nous explorerons plusieurs nouveaux points de morphologie et de syntaxe hébraïques que nous n'avons pas encore abordés. 

    19. Index de livres de grammaire

    Dans cette unité, nous continuons notre étude des livres de grammaire de référence en apprenant à utiliser l'index situé à la fin du livre pour localiser des informations. Tout en nous familiarisant avec des exemples du texte biblique, nous rencontrerons quelques nouveaux thèmes grammaticaux, incluant des formes particulières de suffixes pronominaux attachés à certaines prépositions. 

    20. La parabole de la vigne

    Dans cette unité, nous entamons notre étude concernant le genre de la littérature prophétique. Au lieu de commencer par des questions d’ordre général, nos premières unités porteront sur des études de cas à l’aide d’exemples spécifiques à ce genre. Nous commençons dans cette unité par la lecture de “la parabole prophétique” dans Isaïe 5:1-7. Que pouvons-nous apprendre de ce passage des caractéristiques de la littérature prophétique ? 

    21. Prophéties de réprimande

    Maintenant que nous avons étudié un exemple d'une parabole prophétique, nous allons porter notre attention sur un autre type de prophétie : la “prophétie du malheur” qui est une variété particulière des “prophéties de réprimande”. Comment ces prophéties sont-elles structurées, et quelles caractéristiques linguistiques de la littérature prophétique pouvons-nous voir dans notre exemple d’Isaïe 5:11-17 ? 

    22. Prophéties de consolation

    Dans cette unité, nous nous penchons sur un troisième type fréquent de prophétie. Les “prophéties de consolation” décrivent la rédemption d'Israël après le châtiment divin. Lors de notre lecture d’un exemple extrait du livre de Jérémie, nous allons poursuivre notre analyse des caractéristiques linguistiques spécifiques à la littérature prophétique. 

    23. Prophétie biblique

    Maintenant que nous avons étudié des exemples spécifiques de la prophétie biblique, nous allons porter notre attention sur des questions plus générales. Quelle est l’origine de la racine נב''א ? Qu’ont en commun la prophétie biblique et la prophétie de l'ancien Proche Orient ? Quelles catégories de prophètes sont décrites dans le texte biblique ? Comment ces prophètes sont-ils similaires entre eux, et en quoi diffèrent-ils ? 

    24. Langue unique de la prophétie

    Dans notre unité finale concernant la prophétie biblique, nous allons reprendre l’aspect grammatical et résumer les caractéristiques uniques de la langue prophétique que nous avons observées dans nos lectures lors des dernières semaines. Quels sont les formules fréquentes utilisées dans la prophétie ? Où les prophètes adoptent-ils la langue de la poésie, et où leur vocabulaire et leur syntaxe sont-ils exclusivement prophétiques ? 

    25. Verbes ע''ע

    Dans cette unité, nous reprenons l’étude des verbes ע''ע, dont la seconde et troisième lettres de la racine sont identiques. Quel aspect ont ces verbes au binyan Qal ? Et au Nifal ? Comment la compréhension du processus d' “analogie” (et peut-être même en araméen !) peut-elle nous permettre de mieux appréhender ces formes ? 

    26. Littérature de la sagesse : les proverbes

    Dans cette unité, nous commençons notre étude du genre dit de la “littérature de la sagesse” en examinant le livre des Proverbes. Nous verrons que bien que la littérature de la sagesse présente des caractéristiques poétiques, son style est unique et son vocabulaire plus encore. Quels sont certains des termes utilisés dans la littérature de la sagesse pour “enseignement”, “sagesse”, “personne sage” et “insensé” ? 

    27. Proverbes 31 et plus de ע''ע

    Cette semaine nous portons notre attention sur un ensemble particulier de versets à la fin du livre de Proverbes. Comment ces versets illustrent-ils les thèmes de la sagesse, et que révèlent-ils concernant la relation entre la littérature de la sagesse et de la poésie ? Nous reprendrons également les verbes ע''ע et constaterons que ces formes ressemblent aux binyanim Hifil et Houfal. 

    28. Langue de Kohelet

    Après avoir étudié quel aspect présente la littérature de la sagesse dans le livre de Proverbes, nous allons porter notre attention sur un livre unique parmi les textes de sagesse bibliques : Kohelet (Ecclésiaste). D'où provient le titre du livre ? Quand ce livre a-t-il été écrit, et comment pouvons-nous le savoir ? Qu’est-ce qui le distingue des autres textes de sagesse et de la prose biblique en général ?

    29. Un temps pour tout

    Dans cette dernière unité concernant le livre de Kohelet, nous allons examiner un passage célèbre du troisième chapitre. Quelle preuve voyons-nous dans ce chapitre quant à la période à laquelle ce livre a été rédigé ? Comment l’examen d'autres langues apparentées ainsi que des expressions hébraïques va-t-il nous permettre de comprendre plus en profondeur la langue de Kohelet ? 

    30. Le chemin parcouru

    Dans cette dernière unité, nous marquons une pause afin de faire le bilan du chemin parcouru depuis l’unité 1. Quels sont certains des différents genres bibliques dont nous avons discutés, et quelles sont les caractéristiques de style et de langue qui les distinguent ? Qu’en sera-t-il du cours E ? 

    Ce cours est pleinement reconnu par l'Université hébraïque de Jérusalem
    .

    • Obtenir les crédits universitaires de ce cours de l'Université hébraïque de Jérusalem 
    • Valable chez tout institut universitaire qui accepte l'accréditation de l'Université hébraïque de Jérusalem 
    • Obtenir un certificat de l'Institut d'études bibliques d'Israël à la fin de ce cours

Autre formation en rapport avec Hébreu

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez son utilisation. Voir plus  |