M2R ETHIQUE DE LA DECIS&GEST. DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT

Contactez sans engagement Universite de Toulouse II - Le Mirail

Pour envoyer, vous devez accepter la politique de confidentialité

Commentaire sur M2R ETHIQUE DE LA DECIS&GEST. DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT - Présentiel - Toulouse - Haute-Garonne

  • Objectifs
    La spécialité « Ethique de la décision et gestion des risques » vise à former des personnes capables d'aider à la prise de décision en situation de risque caractérisée par la complexité et l'urgence. Il s'agit de former et de développer une compétence de conseil aux différents niveaux de l'élaboration d'une stratégie de prévention du risque, de la mise en place et de la gestion de dispositifs de veille, et enfin de l'intervention en situation de crise ouverte. La formation de ce master repose sur un socle pluri- et transdisciplinaire constitué des éléments suivants : épistémologie et philosophie du vivant, droit, science politique, économie, médecine, sciences de l'environnement, bioéthique.
  • Dirigé à
    Bac + 4 Formations requises - Accès en Master 2ème année L'accès au M2 est automatique pour les étudiants ayant obtenu la mention Bien ou Très Bien au Mémoire de M1. Il est de droit pour les étudiants titulaires du Diplôme de l'IEP de Toulouse. Pour les autres, il est soumis à l'examen du dossier par une "Commission Master" composée des enseignants intervenant dans l'enseignement de la Spécialité (quel que soit leur établissement de rattachement). - à défaut, demande de dispense du (ou des) diplôme(s) pré-requis dans le cadre de la validation des acquis : au titre du décret du 16 avril 2002 (VES) : dossier à retirer au secrétariat du Département au titre du décret du 23 août 1985 (VA 85) : contact Cellule VAE au titre du décret du 26 avril 2002 (VAE) : contact Cellule VAE
  • Diplôme
    M2R ETHIQUE DE LA DECIS&GEST. DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT
  • Contenu
    M2R ETHIQUE DE LA DECIS&GEST. DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT


    Dans le cadre de cette spécialité :
    -    Maîtrise des techniques de la recherche en philosophie, plus particulièrement dans les domaines de la connaissance du vivant, de la réflexion éthique sur la vie et le vivant et de la sociologie du risque ; être capable au sein d'une organisation, d'exercer une vigilance éthique, afin d'aider des professionnels dans la gestion du risque (fonction de veille), d'élaborer des propositions de décisions rationnelles (fonction de conseil) et d'anticiper sur les risques (fonction de prévention).
    -    Connaissance de l'action publique dans le domaine des risques relatifs au vivant (risque industriel, risque alimentaire, risque médical), du conseil, de la médiation, de l'audit, de la certification, de l'accréditation et des normes (notamment Iso).

    La formation philosophique permet d'acquérir et de renforcer les compétences suivantes :
    -    savoir formuler une question ou un problème de façon pertinente
    -    savoir saisir les principaux enjeux d'un texte théorique abstrait
    -     être capable de repérer et comprendre les lignes de forces principales (y compris dans leurs éventuelles tensions) d'une argumentation théorique
    -     être capable d'une expression claire, simple, rigoureuse et dense de sa propre pensée théorique, tant à l'écrit qu'à l'oral 
    -     savoir présenter et enchaîner les arguments adéquats relativement à une problématique donnée
    -     savoir présenter synthétiquement et clairement une thèse ou un argument théorique complexe ; savoir percevoir les implications éthiques, sociales et politiques (donc pratiques) d'un argument théorique.

    Le Master 2 recherche permet de plus de :
    -    faire preuve de connaissances et d'une compréhension des problèmes telles qu'elles permettent de faire œuvre d'originalité dans le domaine.
    -    être capable de mettre en application les connaissances et capacités dans des contextes nouveaux ou inconnus.
    -    être capable d'intégrer des savoirs, de gérer la complexité et de formuler des jugements en réfléchissant aux responsabilités éthiques et sociales.
    -    être capable de communiquer ses conclusions et les raisonnements qui les soutendent de façon claire à des publics de spécialistes ou de non-spécialistes.
    -    maîtriser des techniques de la dissertation.
    -    maîtriser une langue étrangère.
    -    Avoir développé des aptitudes à apprendre permettant la poursuite des études de façon autonome.

Autre formation en rapport avec Philosophie

Ce site utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez son utilisation.
Voir plus  |