Home > Master > Biologie > Poitiers > Master professionnel et recherche Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : biologie, santé, écologie Spécialité : écologie et biologie des populations - Poitiers - Vienne

Master professionnel et recherche Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : biologie, santé, écologie Spécialité : écologie et biologie des populations

Contactez sans engagement Universite de Poitiers

Pour envoyer, vous devez accepter la politique de confidentialité

Commentaire sur Master professionnel et recherche Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : biologie, santé, écologie Spécialité : écologie et biologie des populations - Présentiel - Poitiers - Vienne

  • Objectifs
    Le diplômé du Master Sciences et Technologies mention « Biologie Santé » Spécialité « Ecologie et Biologie des Populations » peut prétendre à des emplois diversifiés dans lesquels seront mises en œuvre les activités suivantes : * Transmission du savoir, diffusion des connaissances, communication et animation scientifique, enseignement. * Recherche fondamentale ou appliquée, expérimentation en laboratoire ou sur le terrain. * Recueil, gestion et analyses de données. * Evaluation et résolution de problèmes dans les différents domaines de l'écologie, l'environnement, l'évolution, la génétique et la biologie des populations et des interactions durables. * Mise au point de techniques, installation, maintenance et vente d'appareillages.
  • Dirigé à
    Bac + 3 Conditions d'admission Pour être admis en Master, un étudiant doit au moins justifier soit d'un diplôme national conférant le grade de Licence dans un domaine compatible avec celui du Master demandé, soit d'une validation par équivalence. Un dispositif d'«orientation dirigée» est mis en place à l'entrée du Master (conformément à la charte du Master adoptée par la CDUS, le 15 mars 2007). Ainsi, après accord préalable avant l'entrée en Master, et sous réserve de réussite aux UE des semestres 1 et 2, la poursuite d'étude en deuxième année du Master sera de plein droit au sein d'une même Mention avec une éventuelle réorientation dans une spécialité ou un parcours, proposée par le responsable du diplôme, et décidée par le jury de progression au sein du Master. Sinon, la poursuite en deuxième année du Master relève du processus de sélection classique : l'étudiant entré de droit en première année de Master peut se voir refuser l'entrée en deuxième année si sa candidature n'a pas été sélectionnée.
  • Diplôme
    Master professionnel et recherche Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : biologie, santé, écologie Spécialité : écologie et biologie des populations
  • Contenu
    Master professionnel et recherche Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : biologie, santé, écologie Spécialité : écologie et biologie des populations:

    La spécialité « Écologie et Biologie des Populations » est une formation interdisciplinaire permettant aux diplômés de participer à la recherche fondamentale et/ou appliquée dans les domaines de l'analyse et l'aménagement et la gestion des espaces et des ressources naturelles. Son objectif est de former des écologues spécialistes ouverts à une approche systémique globale prenant en compte les composantes environnementales et socio-économiques et leurs interactions. Ces spécialistes seront capables :

        * d'expertiser et de gérer des espaces (milieux, territoires) naturels ou urbains
        * d'apporter une assistance à la mise en place de politiques environnementales
        * de communiquer et de former (accompagnement de politique de communication en environnement)


    Cette formation (à et par la recherche) a pour but d'approfondir les acquis théoriques et méthodologiques en Sciences de l'Environnement en mettant l'accent sur l'observation et l'expérimentation. Elle vise en particulier à développer l'autonomie des étudiants souhaitant poursuivre leur cursus soit vers l'École Doctorale dans le domaine de l'Ecologie Evolutive (parcours Recherche : « Biologie, Ecologie, Evolution ») soit vers l'insertion professionnelle en Génie Ecologique (parcours Professionnel : « Génie Ecologique »).

    L'étudiant ayant suivi un parcours « Biologie Écologie Évolution » acquiert des concepts permettant de comprendre les processus adaptatifs se déroulant à des échelles temporelles et spatiales de plusieurs ordres de grandeur. L'association des démarches expérimentale et de modélisation garantit l'approche intégrée de la formation. Ainsi ce parcours apporte de solides connaissances dans les domaines de l'organisation et de l'évolution des génomes, de la constitution génétique des populations, de la génétique évolutive, de l'analyse des stratégies adaptatives, des interactions durables et de la dynamique des populations structurées. Des compléments sont également apportés en contrôle et gestion des populations.
    Compétences visées
    Le domaine de compétences est largement pluridisciplinaire puisqu'il réfère à la biologie intégrative. Les compétences acquises doivent permettre d'appréhender de manière globale des problématiques en écologie et génétique évolutive. Les jeunes scientifiques formés auront en particulier de fortes compétences en analyses biométriques et en modélisation, outils d'analyse indispensables à une approche intégrée des problématiques évolutives. En effet, l'application des méthodologies et des concepts de l'écologie à la gestion de l'environnement s'est imposée ces dernières années comme un enjeu majeur. Parmi les multiples facettes des problématiques environnementales, on peut retenir essentiellement :

        * La connaissance du milieu naturel (inventaires floristiques et faunistiques, compréhension de la dynamique des écosystèmes, systèmes d'information géographique)
        * L'impact des activités anthropiques sur le milieu (études d'impact des activités agricoles, industrielles et minières, prévisions des risques écologiques, plans de communication grand public)
        * L'étude des moyens de remédier aux nuisances (stratégies de réhabilitation de sites, gestion des ressources renouvelables, documents d'objectifs)


    Les compétences communes aux deux parcours « Génie Ecologique » et « Biologie Ecologie Evolution » de la Spécialité sont :

        * Respecter l'éthique scientifique
        * Connaître et respecter les réglementations
        * Faire preuve de capacité d'abstraction
        * Analyser une situation complexe
        * Adopter une approche pluridisciplinaire
        * Mettre en œuvre une démarche expérimentale : utiliser les appareils et les techniques de mesure les plus courants ; identifier les sources d'erreur ; analyser des données expérimentales et envisager leur modélisation ; valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux ; apprécier les limites de validité d'un modèle ; résoudre par approximations successives un problème complexe
        * Utiliser des logiciels d'acquisition et d'analyse de données
        * Utiliser des outils mathématiques et statistiques


    Les compétences disciplinaires spécifiques sont :

        * Reconnaître, caractériser et analyser des écosystèmes : identification du peuplement animal et végétal, utilisation de différentes techniques d'échantillonnage, manipulation d'organismes vivants
        * Maîtriser et appliquer les concepts et les méthodologies utilisées en écologie comportementale, écophysiologie et chronobiologie
        * Identifier les problèmes et appliquer les techniques adaptées en ingénierie écologique pour la restauration, la gestion et la conservation des écosystèmes.
        * Animer des comités de pilotage
        * Etudier la diversité génétique et analyser son évolution: gestion des ressources génétiques
        * Développer une expertise dans les domaines des interactions durables entre organismes (systèmes symbiotiques, parasitaires et mutualistes)
        * Utiliser des logiciels de bio informatique : reconstructions phylogénétiques, analyse de la diversité génétique, manipulation de séquences de macromolécules, génétique des populations
        * Manipuler les outils de statistiques multivariées adaptés à l'étude des systèmes biologiques
        * Maîtriser les outils méthodologiques à la caractérisation des systèmes naturels : Systèmes de positionnement (GPS), Systèmes d'Information Géographique (SIG), bases de données relationnelles
        * Utiliser et optimiser des techniques de biologie moléculaire : PCR; carte de restriction; méthodes de purification et de séparation d'ADN/ARN; clonage de gènes; séquençage; génotypage; utilisation de marqueurs moléculaires

Autre formation en rapport avec Biologie

Ce site utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez son utilisation.
Voir plus  |