M2R ARTS ET CULTURES DE LA PREHISTOIRE ET PROTOHISTOIRE

Contactez sans engagement Universite de Toulouse II - Le Mirail

Pour envoyer, vous devez accepter la politique de confidentialité

Commentaire sur M2R ARTS ET CULTURES DE LA PREHISTOIRE ET PROTOHISTOIRE - Présentiel - Toulouse - Haute-Garonne

  • Objectifs
    L'objectif de la formation est l'acquisition par l'étudiant de connaissances et d'outils permettant de développer une démarche visant à appréhender de façon globale les sociétés préhistoriques et protohistoriques. Structurale, cette démarche analyse les inférences de la culture, de l'économie et du milieu sur l'organisation des sociétés de la Préhistoire. Elle vise à décrypter les valeurs que véhiculent ces sociétés, dans les domaines relatifs à leurs modes de vie, à leur gestion de l'environnement, à leurs savoir-faire techniques, ainsi qu'à celui de leur univers symbolique. Elle cherche également à apprécier de quelles façons ces valeurs se superposent et entrent, éventuellement, en résonance.
  • Dirigé à
    Bac + 4 Formations requises - Les candidats doivent être titulaires d'un M1 Histoire de l'art ou Archéologie, mention Bien. - A défaut, demande de dispense du (ou des) diplôme(s) pré-requis dans le cadre de la validation des acquis : au titre du décret du 23 août 1985 (VA 85) : contact Cellule VAE au titre du décret du 26 avril 2002 (VAE) : contact Cellule VAE Conditions d'admission Admission sur dossier.
  • Diplôme
    M2R ARTS ET CULTURES DE LA PREHISTOIRE ET PROTOHISTOIRE
  • Contenu
    M2R ARTS ET CULTURES DE LA PREHISTOIRE ET PROTOHISTOIRE

    Compétence(s) visée(s)

    Si l'objectif premier est de former des spécialistes appartenant à plusieurs champs d'étude (productions artistiques, analyse de la culture matérielle, archéozoologie, ...), l'objectif final consistant à mettre leurs savoirs et savoir-faire au service d'une compréhension globale des sociétés concernées demeure bien la clé de voûte des enseignements proposés, que ce soit sous la forme de séminaires consacrés aux différentes entités chronoculturelles ou, de façon plus directe encore, au travers de séminaires thématiques transversaux.

    La connaissance et le maniement de concepts propres aux Sciences Humaines, aux différents champs chronologiques comme à différents domaines d'étude, sont des exigences développées de concert.
    L'inscription des faits culturels étudiés dans des cadres géographiques s'affranchissant des cloisonnements nationaux actuels est une invitation évidente à la pratique active des langues étrangères, ainsi qu'une incitation à considérer toute recherche dans sa dimension internationale, notamment européenne. La participation de professeurs invités aux divers enseignements est une des mesures favorisant cette prise de conscience.

    La formation apparaît également comme l'approfondissement de la maîtrise de l'archéomatique, principalement dans le développement de bases de données, dans la manipulation d'outils statistiques, dans la pratique de la PAO, de la DAO et des systèmes d'information géographique (SIG).

    Enfin, la volonté affichée de la formation est de donner aux étudiants tous les éléments de connaissance concernant les ressources documentaires les plus diverses de la discipline, y compris celles qui se trouvent liées aux nouvelles technologies de l'information. Loin d'être considérées pour elles mêmes, ces données sont intégrées aux concepts qui les organisent et leur donnent sens. A ce titre, une place certaine est accordée aux enseignements épistémologiques et à l'histoire des idées.

Autre formation en rapport avec Histoire

Ce site utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez son utilisation.
Voir plus  |